Tout le monde connait la farine et l’utilise régulièrement dans sa cuisine. Mais une question revient fréquemment : comment conserver ma farine ? En effet, mal conservée, la farine peut moisir, fermenter et des mites alimentaires peuvent même l’envahir. Cela arrive parfois même lorsque la date de péremption de la farine n’est pas atteinte. Pour éviter ce genre d’ennuis, voici les bons gestes à adopter pour conserver votre farine.

Péremption de la farine, ce qu’il faut savoir

On pense souvent à tort que la farine n’a pas de date de péremption. Or, comme tout produit alimentaire, la farine n’échappe pas à la règle. Vous pouvez donc vérifier sur le paquet la date de péremption de votre farine. Sachez tout de même qu’une farine bien conservée est consommable au-delà de la date de péremption sans aucun risque pour la santé. En règle générale, une farine de blé blanche peut se conserver entre 6 et 9 mois et une farine de blé complet ne reste qu’un mois dans vos placards. Vous pouvez prolonger sa conservation de 6 mois au frigo et 1 an au congélateur.

Les bonnes pratiques de conservation de la farine

La farine craint l’humidité et la chaleur qui sont les deux principales causes de son altération. Il faut donc prévoir de mettre votre farine dans une boite rangée dans un endroit sec. En cas de grosses chaleurs, l’idéal est de la placer au réfrigérateur. Sachez quand même que la farine bio se périme beaucoup plus vite que la farine non bio. Ainsi, vous ne pourrez la conserver que 6 mois, même en prenant toutes les précautions, contre environ 9 mois pour la farine non bio. Pour les farines particulières, comme la farine de pois chiche, la conservation se fait systématiquement au frigidaire et ne doit pas excéder un mois.

Notre conseil :

  • Conserver dans un endroit bien sec
  • Pas plus de 6 mois après date d’achat
  • Prolonger sa conservation au frigo ( 6 mois) ou congélateur ( 1an)
Écrire un commentaire:

Votre adresse email ne sera pas publiée.